Catégorie

Archive pour la catégorie « Non classé »

lien

lien2

hyhyh



sydney by night

Salut tout le monde!

je vous raconte ma soirée d’hier direct, car plus tard j’aurais certainement la flemme…

donc hier petite soirée a sydney, bien remplie, bien sympa!

on a commencé par un petit pub, le « HART PUB », dans une petite rue caché, je l’aurai jamais trouvé tout seul. On a mangé là, des trucs vachement bons je me rappelle plus trop ce qu’il y avait mais c’était bon! j’ai gouté à du crocodile et j’ai deux hypothèse:

1: pas spécialement de goût c’est un peu fadas, on dirait du poulet.

2: ils nous ont mito et c’était effectivement du poulet!

j’ai tendance à préferer la première hypothèse, car la deuxième me fait passer pour un pigeon de touriste.

ensuite nous sommes allé dans un autre pub « THE BASEMENT », réputé pour ses concert de blues et jazz. On avait réservé donc on avait notre table, pèpère.

la première partie c’était un groupe nommé « the little stevies », pendant environ une heure, trés sympa, guitare seche, electrique, batterie et armonica, et chansons par dessus tout ça (chansons a texte, bien sur, dont le sens m’est parfois (souvent) passé par dessus la tête… faut pas déconné je ne suis pas encore billingue!)

et donc ensuite en guise d’évenement « Mr Percival », un jazz man, qui parait-il aurait joué pour Mr Obama. Et attention il est fort le mec, j’ai kiffé comme un petit fou, j’en ai même oublié de boire pendant ce temps là, alors imaginez… lol.

donc deux heures de show, le mec fait tous les sons avec sa voix (c’est pas du beat box, ne confondons pas) et grace a sa pédale magique les enregistre et les rebalance tous ensemble, et par dessus il chante, parfois en impro parfois non, l’effet est trés bon, notament une interprétation de « ain’t no sunshine when she’s gone », très sympa.

Ensuite, la prochaine étape fut darling harbour, où ils diffusent les match de la coupe du monde, et hier c’était Brazzil VS poultougal, donc ça s’annonçait pas mal. Ecrans géants, sécurité avec fouilles à l’entrée, toilettes portables, et des poubelles (vide, bizarement) un peu partout, bonne organisation en somme. Et  arrivé là environ 3 ou 4000 personnes, peut être plus, peut être moins,  difficile de se rendre compte. Et les supporters, que dire… tous une bière a la main, y’en a même un qui, une fois sa bière finie, la dépose délicatemant par terre a coté de lui et la pousse légèrement du pied, l’air de dire « là elle ne gènera pas, c’est sur », et environ trois seconde aprés elle servait de ballon… normal! Le public était majoritairement pour le brésil et donc ça houhoutait à tout va dés que le portugal avait une occasion (le foot et le fair-play…). Une fois le match terminé, tout le monde se barre en même temps , donc bouchon humain! Bref y’a pas à dire la coupe du monde… ça déboite à mort!!! ne vous déplaise mesdames et messieurs les anti-coupe du monde… (je sais que vous vous reconnaissez, hein koikom, collabo!!)

donc il était deux heures du mat’ et le premier train était a 3h50, donc du coup on à été reboire un coup dans un bar, et bonus, une baston!, ou plutôt un botage de cul de chinois bourré par un videur de 200 kilos… marrant!

aprés le temps de rentré, je suis arrivé chez moi à 7h, et hop direct au pieu, léssivé.

Donc pour résumer, bouffe, jazz, et soccer. En somme le bonheur incarné!

C’était David Geny, votre reporter en exclusivité pour kangoudick, bonsoir!



brèves

salut salut

bon je vais vous faire un petit rapport de l’actualité ici

ça roule! voila, merci au revoir et à bientôt!

mais nan je rigole!! Bon et bien je suis retourné sur la petite ile, dix jours cette fois ci, toujours aussi bien, sauf qu’il n’a pas fait aussi beau, beaucoup d’orage donc c’est un peu ennuyeux, mais bon sinon à part ça c’était bien, j’ai vu une tortue de mer, j’était donc content, par contre toujours pas de requin, je commence à douter de leur éxistence… en même temps je comprendrai si je les effraie, vu ma corpulence c’est intimidant…

j’ai fait de la plongée aussi… et ça c’est cool! première vraie plongée puisque pendant les cours c’était pas trés impressionant (pas profond et peu de visibilité), mais là à 20 metres de profondeur et une visibilité encore plus grande… amazing! difficile à décrire mais c’est sympa, possibilité de mouvement en 3D, un peu comme dans l’espace (non je n’y suis pas allé faut pas déconner mais j’imagine). un peu chaud quand même car comme je vous l’ai dit c’était ma première fois en vrai et j’étais là en temps qu’assistant, donc en gros chagé de porté le matos et la caméra, ce qui ne semble pas sorcier mais quand en plus il faut se concentrer sur sa respiration et sur la flottaison… ma chef, qui est habituée était super stable, aucun mouvement, mais moi… une sorte de yoyo, vu que quand tu inspire tu monte et que quand tu expire te descend… je vous raconte pas. Au bout d’un moment j’ai quand même réussi a me stabiliser et la c’est plaisant… bref je vous le conseille, c’est cool.

bon et puis sinon sur l’ile c’était quand même esprit travail, mais relax… pour vous donner une idée, j’ai réalisé la veille de partir que je n’avais pas encore bu une seule goutte d’eau (à part dans le café)…. je vous passe les détail..

la bonne nouvelle c’est que j’y retourne en novembre, la trés bonne nouvelle c’est que aude devrait venir aussi, la mauvaise nouvelle c’est qu’il faut que l’on paye son billet (environ 1000 dollars) donc j’espère que l’on sera assez riche… au cas où vous n’auriez pas remarqué ceci est un appel aux donations généreuse de la communauté…

à part ça je devrai décrocher un poste ici, ça se confirme plus ou moins, ma chef est super opé mais il faut convaincre les « têtes pensantes » de l’université… ils veulent pas investir si y’a pas de retour sur investissement,donc bon… pour ça il faut que je publie des papier, et je m’y attele, j’ai déja mon nom en temps que co-auteur d’un chapitre dans un livre de biophysique (petite fierté), et pour environ 10 heures de travail, c’est rentable lol.

bon je dois abréger, j’ai à faire… la suite plus tard!!!

gros bisoux les gens

 



Et non je ne suis pas mort!!!

Ça faisait longtemps !!

Au programme pas mal de truc à raconter, camping, coloc et plongée… Je ne sais pas si j’aurais le courage de tout écrire d’un coup…

Je commence par le camping allez c’est partit !

Il y a à peu près 3 semaines de ça on s’est « organisé » un petit week-end avec Daniel (allemand) et Ponny (singapourienne). Destination le parc naturel de Cattai.

On est partit tôt le samedi, vers 10 heures…, train puis bus jusqu’à une petite ville perdue et ensuite marche… sac à dos comme d’hab mais là je n’ai pas mis les tongs… pas fou le mec !

dscf0002.jpg 

J’ai acheté une tente exprès pour l’occasion, 35 dollars c’est honnete. Et le sac était loooouuuurd, mais bon ça l’a fait quand même !

Donc après environ 5 heures de marche (pause du midi incluse (2 heures)) et de nombreux arrets pour ceuillir des oranges ou dire bonjour à un bébé bufle, on arrive dans le parc naturel, prés d’une rivière, charmant comme tout ! L’un de mes objectifs, comme vous le savez était de (enfin) voir un kangourou (c’est vrai quoi si c’est pour voir que des vaches et des chevaux je serais resté a neuneuil).

dscf0032.jpg dscf0025.jpg dscf0008.jpg

Et donc sur le chemin j’en ai vu… des vaches et des chevaux ! Dans le bush y’a pas mal de gros ranch genre Bobby et JR dans Dallas (grosse maison, grosse voiture et grand espace où les canassons sont mélangés avec les steaks). Heureusement pour moi, il y avait un kangourou dans le camping, j’ai voulu le prendre en photo mais le temps que je sois ready il m’a juste montré son c.. et il s’est barré, donc pas de photos.

dscf0072.jpg dscf0009.jpg dscf0056.jpg

Bref, quand on est arrivé il faisait presque nuit, donc on à monté les tentes direct, 5 minutes chrono en main ! Efficace ! (merci papa et maman) et après j’ai aidé les autres parce que sinon je crois que je les aurais hébergé dans ma tente…

Et puis dans ce camping les barbuks sont autorisés (ce n’est pas le cas partout) alors on est allé chercher du bois (il y a une grosse réserve de buchettes exprès, trop cool !) et quand on est revenu le voisin nous apporte une hachette, sans qu’on lui demande rien, tenez c’est cadeau ! Alors je me suis chargé de faire du petit bois. Et puis on à monté notre petit barbuck, surélevé pour ne pas bruler le sol (des vrais charpentiers les mecs, Cf. photos)

dscf0041.jpg 

Et puis donc forcément la grillade s’est terminé pas des marshmallows. Et après on à fais un feu dans le barbuck, super sympa, il ne faisait presque pas froid en plus.

dscf0051.jpg 

Bon par contre la nuit pendant que je dormais j’ai eu froid, normal je n’avais pas de matelas, juste mon duvet et j’avais cru que je serais pépère en caleçon… erreur, obligé de me rhabiller au milieu de la nuit, je n’ai même pas ouvert les yeux, ni mon duvet d’ailleurs, sacré performance selon moi !

Et le lendemain matin rebelote, barbuck et bacon au petit déjeuner !

dscf0062.jpg 

 Ensuite on a rangé les affaires et on est repartit dans l’autre sens, les sacs était bien moins lourds et c’était appréciable, du coup on à été super rapide pour rentrer on a mis une heure de moins, et là arrivé à la petite ville perdue (en fait je me rappelle plus du nom) un problème est survenu : pas de bus le dimanche, zéro, nada ! C’était trop beau la poisse n’était pas encore tombée… Donc on à été obligé de rentrer en taxi, 10 dollars par personnes, y’a pire.

Voila pour le camping ! Bon petit weekend ma foi il a fait super beau en plus alors c’est d’autant plus cool !

Bon bah voila, j’ai la flemme, vous aurez la suite un autre jour…

Bisous les gens



oh que c’était bien!

Hey les gens !  Vous pouvez m’appeler Jésus, parce que je reviens du paradis lol. Bon ce petit trip travail vacances était bien agréable ma foi ! Initialement prévu d’une durée de 5 jours, ma chef se rend compte au bout de trois jours qu’elle n’a pas assez de temps pour faire tout ce qu’elle veut et m’annonce que l’on doit rester deux jours de plus… bon bah si j’y suis forcé… ooooooooookkkkkkkkkkkaaaaaaaaaayyyyyyyyyyyy !!!

 dscf0073.jpg (ça c’est le centre de recherche ou je logeais…)

Quand t’arrive sur l’ile t’as un peu l’impression d’être dans les voyage de Gulliver, quand il est chez les géants. Des gros arbres style mangrove, un arbre = une forêt,  c’est impressionnant ! Des grosses vaques à cause des récifs, mais ce n’est pas dangereux c’est trop loin. Un gros soleil bien agréable, ni trop chaud ni pas assez. Des gros poissons de toutes les couleurs (des petits aussi). Et il parait qu’il y a des gros requins et des grosses tortues de mer mais moi j’en ai pas vu la queue d’un, un peu déçu Gulliver !  Au niveau des arbres il n’y a pas que des mangroves, mais une multitude d’espèces (que je ne connaissais pas d’ailleurs), par endroit tu te poses et rien que dans le champ de vision il y a 7 ou 8 sortes d’arbres et arbustes qui cohabitent, et c’est beau ! 

dscn5276.jpg dscf0060.jpg dscn5280.jpg

L’ile fait environ 2 Km de large et 12 Km de long, au niveau de l’altitude ça va de 0 (normal c’est la mer) à environ 850 mètres, il y avait un volcan avant, il est aujourd’hui éteint rassurez vous.

dscf0317.jpg dscf0052.jpg dscf0024.jpg

 

Il y a une route principale et des ramifications, des bagnoles, forcément, mais pas beaucoup donc c’est cool. De toutes façons un vélo suffit donc nous on à loué des vélos (casques obligatoires fournis…). Pas de portables, la nuit pas une lumière (si bien que si tu n’as pas de torche tu te viande tous les 3 mètres) ce qui permet de voir les ciel et les étoiles dans toutes leur splendeur, allongé sur la plage… un paradis je vous dis. 

dscf0051.jpg

J’ai eu mes premières sensations de plongée avec masque et tuba, au début c’est un peu impressionnant je me demandais comment j’allais respirer avec ce truc, et au bout d’un quart d’heure ça devient naturel et tu kiffes. 

dscn5165.jpg dscn5188.jpg

Au niveau de la baignade sur sept jours  j’ai du passer 1O heures dans la flotte et j’ai kiffé je vous le dis. L’eau n’est pas froide et en plus avec la combinaison tu peux tenir une heure à tremper tranquille avant de commencer à te dire que tu t’engourdi.  Les coraux c’est magnifiques je n’avais jamais vu ça (à par à la télé), il y a toutes les couleurs possibles, des fois plusieurs couleurs sur un même corail. Et des poissons qui se baladent partout là dedans ! 

dsc00944.jpg dsc00955.jpg dsc00958.jpg dsc00932.jpg dsc00940.jpg dsc00941.jpg dsc00931.jpg

Mon travail (on va quand même en parler un peu) consistait à suivre ma chez et à me tenir prêt quand elle devait me passer un sac, l’appareil photo, ou toute autre babiole. Donc ça va pas débordé le mec, le reste du temps j’observais les fond marins et je m’amusais en apnée pour aller voir de prêt. Ça c’est le travail « aquatique » mais retourné sur le sable ferme j’avais quand même du boulot, parce que ma chef prélevait des échantillons et il fallait bien les analyser ces petits échantillons. Je vous passe les détails techniques mais pour résumer c’était analyse spectrale, mesure d’activité photosynthétique, photo normale, photo en fluorescence, et conservation des échantillons dans des tubes pour les ramener. Du coup les horaires étaient chargés, debout 7H et couché vers 1H30 en moyenne.  Au niveau des conditions de travail, pour vous donner le ton, je cite ma chef : « you absolutely need wine to do good research », je vous laisse traduire. C’était pas l’orgie non plus, n’abusons pas, mais disons que mon sang de français à retrouvé ses racines lol. 

Et en parlant du travail, j’ai ma tête dans le journal officiel de l’ile! Première apparition officièle et regardez la tête que je fais lol, en même temps c’était le matin…

  marineparknews12april2010signalfinalpdfadobereader.bmp  

J’ai fait un petit barbecue sur la plage aussi, avec des musiciens et des bolas enflammées, sympa. Un autre truc sympa c’est  qu’on à acheté un gros poisson, un Kingfish (je trouve que ça ressemble un peu à un thon), au cul du bateau, tout frais à peine vidé. Alors du coup il fallait faire des filets et qui est ce qui s’y est collé ? C’est bibi. Je me suis super bien démerdé je trouve j’étais fier de moi, et du coup on l’a mangé en invitant les gens de l’ile qu’on connaissait.

  dscn5216.jpg dscf0145.jpg dscf0151.jpg dsc00924.jpg

Voila en gros c’est tout ce que j’ai à dire la dessus. Je vous recommande la destination si vous avez du fric de coté (plein de fric…), c’est peut être une des plus belles places du monde, en tout cas de ce que je connais du monde c’est sur, désolé plage de Trenez, tu t’es fait doubler. 



Désolé…………

Yep les opossums

Imaginez…

Un nom : Lord Howe Island…

Un lieu : 600 kilomètres à l’est de Sydney, perdu dans l’océan…

Une durée : du 12 au 17 Avril 2010…

Une activité : « travailler » à prélever des échantillons de coraux sur la barrière de récifs…

Des instruments de travail : tenue de plongée, masque et tuba…

Des conditions météorologiques : non, je ne le dis pas ça va vous blesser…

Vous l’aurez compris, ceci n’est pas une pub pour le Club Méditerranée, c’est simplement ce que moi, petit chanceux, vais faire d’ici quelques jours.

Il faut prendre l’avion (1200 dollars) et se loger (300 dollars la nuit), ça pique me direz vous, certes mais bon, ce n’est pas moi qui payes !!!!!!

Qu’est ce que c’est que ce délire ? Et bien en fait le délire c’est que je suis un châtard de la pire espèce. Je vous explique :

Châtard niveau 1 : Ma maitre de stage doit y aller, pour ses recherches, elle emmène une de ses collègues pour l’aider.

Seulement voila, celle-ci s’est cassé le bras récement (compatissons…) et elle ne pourra probablement pas nager…

Du coup Anya (ma maître de stage) envisage d’emmener un de ses thésard (elle en à deux).

Châtard niveau 2 : Elle demande donc au premier, Alex, dont les projets de recherche collent parfaitement avec l’expédition.

Seulement voila, celui-ci, d’origine chinoise à quelques petits soucis d’immigration (je compatis également), il décline donc l’invitation, trop de soucis pour le moment.

Châtard niveau 3 : Anya se tourne alors vers le second, Chris, qui lui n’a aucun problème avec le gouvernement puisqu’il est australien.

Seulement voila, les travaux de recherche de ce dernier ne collent pas du tout avec les coraux et il à des manipulations de prévues (je n’en peux plus de compatir…) il décline donc l’invitation également.

Maintenant petite devinette : il y a un chinois, un australien et un français sur un canoë, se rendant sur une ile paradisiaque. Le chinois et le canadien tombent à l’eau. Qui est ce qui reste ???? MOI !!! (avec le cœur très lourd de compassion…)

Donc voila je vais kiffer la life.

Notons au passage que les problèmes d’immigration d’Alex sont aujourd’hui résolus, ce qui est une très bonne nouvelle, c’est un mec cool et il joue au basket en plus, la vie n’avait donc pas le droit de le blesser. Mais du coup c’est trop tard j’ai déjà mon billet.(niark  niark niark)!!!

Et Chris m’à dit aujourd’hui qu’il aurait pu s’arranger avec ses expérience étant donné que cette petite expédition l’aurais bien tenté, mais c’est aussi un mec super cool et il  m’a laissé la place étant donné qu’il aurait d’autres occasions de faire ça alors que moi non.

Donc voila du coup c’est moi qui pars avec ma bonne étoile (à force de l’user je vais finir par me faire bouffer par un requin….)

Je vous raconterai ça… si vous êtes gentils

Bibi les amis, stay cool (cf article précédant) and enjoy the life !!!



from Coogee to Bondi

Me revoilà

Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas raconté une de mes péripéties…

Donc samedi j’ai décidé d’aller à la plage, étant donné que d’une part la dernière fois il pleuvait, que d’autre part je m’emmerde profondément le weekend, et qu’enfin ma belle peau blanche à besoin de bronzer, direction Sydney et ses belles plages de sable fin.

Il faut avoir la motivation pour y aller : 1h30 de train jusqu’à la gare centrale suivi de une demi heure de bus jusqu’à la plage, par contre ce n’est pas trop cher, ça m’est revenu à une dizaine d’euros aller retour. Je suis arrivé là bas vers 11h30 (je m’étais levé un peu à la bourre par rapport à mon planning initial).

dscf0019.jpg 

Coogee beach : Déjà il faut prononcer « coudji », sinon le chauffeur de bus ne comprends pas où vous voulez aller, finalement j’ai fini par dire « I want to go on the beach !! » et là il a compris.

C’est une plage surtout destinée aux familles et adeptes du bronzage, pas de vagues énormes donc pas de surfeurs

J’arrive donc trankilou, je prends quelques photos et je me pose là où il y à de la place, ce qui n’était pas forcément facile, c’était blindé, densité proche des sardines dans leur boite.

dscf0016.jpg dscf0005.jpg

Moi personnellement ça m’était égal étant donné que faire la langouste pendant des heures n’est pas une de mes activités favorites. Donc je laisse mes affaires et hop direct à la flotte !

Au niveau qualité de baignade c’est autre chose que Moëlan sur mer en Bretagne (même si cette plage restera n°1 dans mon cœur). L’eau est super agréable on croirait être dans une grosse baignoire (en moins chaud faut pas déconner quand même mais disons que je n’ai pas eu de crampe aux doigts de pied en entrant dans l’eau et qu’on ne risque pas l’hypothermie si on ne fait pas un crawl énergique pendant toute la durée de la baignade…)

Pas d’algues, pas de cailloux et le must : quand on n’a plus pieds et qu’on regarde vers le bas, on voit ses pieds !!!!!

dscf0012.jpg 

Donc après avoir barboté pendant quelques temps je sors en je me pose pour sécher, ce qui n’a pas pris très longtemps, il devait faire à peu prés 30°C…

A ce moment forcément j’ai la dalle ! J’avais habillement repéré mon restaurant favori en arrivant, donc le choix n’a pas été très long. Un Mac quelque chose (le plus gros, pas mauvais d’ailleurs) dégusté sur le bord de mer en compagnie des mouettes (qui me l’aurait piqué direct si je ne leur avais pas fait le regard « j’ai la dalle, si tu t’approche trop prés c’est toi que je bouffe ») ça vaut tout l’or du monde. D’ailleurs parmis les mouettes il y avait le parrain de la famille je crois, c’était le plus gros et il mettait (j’emploi le masculin car on peu admettre que si c’est le chef c’est un mec…) la misère aux pauvres petites mouettes qui approchait dans l’espoir de gratter un bout de frite. Marrant comme tout.

dscf0028.jpg 

Une fois repu comme un bébé, je me suis mis en route, mon but initial n’étant pas, vous l’aurez compris, de faire le crabe, j’avais prévu de longer la côte jusqu’à Bondi beach (prononcez Bondaille…), la plage que j’avais été voir le fameux jour de galère.

Me voila parti, en chemin j’ai pris pas mal de photos, je vous en joins quelques unes, mais ça ne rends pas pareil sur les photos et en vrai, je ne vous apprends rien. C’est vraiment magnifique il y a quelques endroit avec un point de vue (sur la côte, le reste c’est l’océan, c’est toujours pareil…) vraiment impressionnant.

dscf0021.jpg dscf0018.jpg dscf0022.jpg dscf0060.jpg

Comme un con je n’ai pas de casquette ou chapeau, j’envisage d’acheter un bob Ricard mais je ne l’ai pas encore trouvé. Du coup au bout d’un moment je commence à avoir très chaud et un peu mal au crâne.

dscf0034.jpg 

Qu’à cela ne tienne, j’arrivai justement sur Bronte beach, je me pose a l’ombre un peu en regardant les surfeurs et nageurs. Cette plage est en effet déjà plus destinée au surf, avec de plus gros rouleaux mais ce n’est pas encore au niveau de Bondi parait-il.

Comme j’avais toujours trop chaud, une seule solution se présente à moi : à la baignade !

Dans celle là un peu plus de cailloux et d’algues, mais je pense que c’est dû aux remous créés par les vagues. Et en effet des vagues il y en avait des belles, quand vous avez un mur d’eau d’environ deux mètres qui vous arrive dessus ça fait des bonnes sensations, je vous le dis. Et bien sur si vous vous la prenez, elle vous ramène à peu prés 10 mètres en arrière, avec au passage le cul qui frotte sur le sable et qui vous rempli les poches de souvenirs.

dscf0044.jpg dscf0045.jpg

Il y a pas mal de courant aussi, et celui-ci n’est pas dans le bon sens, si vous voyez ce que je veux dire. Et à un moment où je galérais quelque peu pour regagner la rive (désolé je ne suis pas Ian Thorpe), c’est justement une bonne grosse vague qui m’a aidé, et hop j’étais revenu sur la rive, efficace !

dscf0052.jpg 

Après ce petit bain ça allait vachement mieux, donc comme tout a l’heure, je sèche (avec la tête à l’ombre) et je repars.

En chemin je passe devant un énorme… cimetière ! C’est peut être le cimetière le moins glauque que j’ai vu de toute ma vie, ce doit être grâce au cadre (bord de mer + soleil).

dscf0039.jpg 

Ah oui je ne vous l’avais pas dis mais je n’ai pas de crème solaire non plus… le touriste le moins équipé c’est qui ? Du coup à ce moment de l’aventure ça commence sérieusement à ma chauffer la peau… par chance je n’avais pas fais le crétin total et j’avais remis mon teeshirt pour marcher, n’étant torse nu que durant la baignade et le séchage.

Bref j’arrive finalement à Bondi Beach. En chemin j’ai également croisé pas mal de petites plages plus ou moins charmantes.

dscf0024.jpg

Plus : Tamarama Beach, toute petite plage avec sable fin, eau bleu turquoise et pas trop de monde, probablement ma prochaine destination si je veux me faire une après midi bronzage ou quand j’aurais acheté un masque et un tuba.

dscf0033.jpg

Moins : je n’ai pas retenu le nom mais c’est une petite plage avec les bords en béton, nul à souhait et pourtant pleine à craquer.

dscf0027.jpg 

Ah oui aussi dans presque chaque plage il y à une « piscine » naturelle, construite par l’homme mais c’est la marée qui la remplie. C’est pas mal, les bébés et les vieux peuvent barboter ou certain s font des longueurs, ça a l’avantage d’être l’océan sans les vagues)

dscf0007.jpg 

Donc me voilà à Bondi Beach, c’est différent de la dernière fois lol il y avait du monde ce coup ci (imaginez environ 700 mètres de plage bondés…).

dscf0083.jpg 

 J’étais complètement rincé, ce petit périple doit faire entre 7 et 10 bornes je pense, et je soupçonnais quelques jolis coups de soleil. Je cherche de l’ombre pour me poser, n’en trouve pas, et décide donc de rentrer tranquillement. Il était à peu prés 17h30, et comme j’avais deux heures de trajet, ça me paraissais raisonnable, de toutes façons je n’avais même plus envie de me baigner et plus au nord il n’y a plus de plage, je le sais je l’ai fais en claquette la dernière fois.

J’ai donc repris le bus n°380 comme la dernière fois et je suis rentré.

Deux heures après, chez moi, j’ai fais l’état des lieux de mes coups de soleil. Je ressemble à un animal hybride entre le petit cochon et le hibou : tout rose avec de grands yeux blancs (merci les lunettes de soleil). Donc pendant quelques jour ce sera douche fraiche et Biafine. Et le pire dans tout ça c’est que je suis sur que je ne vais même pas être bronzé après…

Voilà, j’espère que cela vous donne envie de venir pour les vacances lol.

Je ne sais pas trop quand je vais réécrire un truc, j’ai quelques projets genre plongée sous marine et camping à Blue Montain avec mes nouveaux amis mais je ne sais pas quand et si cela va se réaliser. Je vous tiens au courant et vous embrasse fort en attendant

Bye bye les gens,

See ya ++

PS: un petit mesqage qui était écrit dans le ciel et avec lequel je suis tout a fait d’accord

dscf0015.jpg 



Et c’est parti pour le stage!!

Yoo les gens

Bon aujourd’hui père castor va vous raconter l’histoire de Dick qui va à son labo.

Donc le lundi matin pèpère 7h je rends mes clef (à un trou dans la porte marqué « keys », sinon y’avait personne)

Me revoila parti avec ma valise de 25 kilo et mon sac à dos, direction la gare, tout se déroule nickel je trouve le quai (en même temps j’avais fais les repérages la veille donc…) je galère juste un peu pour le billet car cette p….. de machine voulait le compte juste, sinon elle te rends tout !

Le train part, y’avait environ une heure et demi de trajet (ce n’est pas si loin mais c’est un train de banlieue donc il n’arrête pas de stopper) à un moment le train stoppe un peu longtemps, genre dix minutes, je me dis que c’est bizarre mais bon. Et finalement il repart……. Dans l’autre sens !!!! là petite constriction de l’estomac, je vous le dis.

Je me renseigne, et finalement il y à des travaux sur la voie et il faut stopper à Quakers hills puis prendre un bus jusqu’à Richmond.

Donc je descends à la suivante, j’attends le prochain qui retourne dans l’autre sens (qui est le bon sens si vous suivez……) je stoppe a Quakers hills,  et je monte dans le bus.

Finalement il y avait encore un changement à Riverstone (vous avez remarqué comme le nom des villes sonne amerlok) et puis j’arrive.

A ce moment j’ai déjà une heure et demie de retard sur l’horaire prévu (un thésard de ma maitre de stage devait venir me chercher…) j’ai bien essayé de l’appeler mais ça ne marchait pas donc bon…

Arrivé au bon arrêt je suis les étudiant et la 20 minutes de marche après j’arrive sur le campus… c’est grand, très grand, trop grand !

En plus j’en chie comme un russe moi avec mes valises ! Au bout d’un moment (trois bon gros quart d’heure) une meuf m’indique l’accueil pour les logements. Alléluia ! On me donne mes clef (j’avais une chambre de réservée) et je peux poser mes valises dans ma chambre.

Là j’ai eu l’impression de retourner en première année de médecine dans la citée universitaire, c’est pareil en un peu plus moche et sa sent le renfermé, salle de bain, cuisine et toilette communes. Et il m’annonce que je n’ai pas internet vu que je ne suis pas étudiant, il faudra voir ça avec ma maitre de stage. Bon ok c’est sympa, il s’annonce idyllique ce stage lol.
Bref après je vais voir mon labo, c’est mimi y’a deux microscope LEICA SP5 et je vais faire de la FCS et peut être un peu de FLIM (ça c’est pour les imagistes)

J’ai un bureau à moi, par contre il faut que je prenne mon PC perso. En même temps ça m’arrange, je ne supporte pas les claviers qwerty.Et c'est parti pour le stage!! moz-screenshot-1moz-screenshot

Voila pour cette journée les amis, et finalement c’est cool leur cité universitaire, tout le monde dis bonjour quand tu les croise, c’est plus accueillant qu’en France je trouve, ça doit être le soleil. (En fait ils ne disent pas bonjour mais « Hey buddy, what are you doing » a tour de bras, enfin c’est ce que j’en comprends vu qu’ils le disent super vite c’est chaud)

Au niveau de l’anglais je gère ça va, bon il y à des moments où je galère je ne vous le cache pas mais dans l’ensemble c’est cool. Je préfère parler avec les étrangers ils parlent moins vite lol.

Bisous les enfants père castor a fini son histoire. La prochaine fois je vous raconterai ma première soirée (ce n’est pas si différent de chez nous, ça consiste à boire des coups et écouter de la musique, sauf que c’est dehors vu qu’il fait entre 23 et 25 la nuit, ça vénère hein les esquimaux…)

tchuss++

je mettrai les photos plus tard là je suis au macdo et ça merde à mort ça mets trois plombes pour afficher une page alors imaginez le truc pour télécharger des photos



sydney jour 2: la poisse

Bonjour tout le monde

Donc aujourd’hui je vais vous raconter ma deuxième et dernière  journée à Sydney.

Le matin pépère j’ai pas visité je me suis juste promené dans Sydney en allant a la gare pour savoir comment faire pour aller a Richmond, mon lieu de stage le lendemain. Donc sur ce plan là je n’ai pas grand-chose à dire à part que j’ai acheté un téléphone a carte. Voilà.

Par contre l’après midi j’avais prévu d’aller à « bondi beach » pour gouter un peu à l’océan, la folle aventure, dick le poissard…

Je commence par demander à un de mes coloc’ du backpacker quel bus je dois prendre pour y aller.

 Le mec me répond : ‘the beach is close today !’, ça commence mal !

 Je lui dis :’seriously ? why?’,

 Il me répond: ’because oejrgfhmliqzy”ezvefgldyi”qgez’. J’étais comme vous, j’ai rien compris. Et pour le chemin il à pas été beaucoup plus clair…

Vu que j’avais rien d’autre à faire de l’après midi, je me suis dis que j’y allais quand même, heureusement que j’avais ma petite idée et le loonely planet qui me disait de prendre le bus n°380.

Cependant, comme je ne savais pas trop où il s’arrêtait ce bus, je me suis judicieusement dis que j’irai a pied (notons que ma carte de Sydney n’allait pas jusqu’à cette plage…) j’estimais cependant une distance d’environ 3 à 4 bornes, c’est acceptable.

Donc me v’la partit, tong (ce détail est important pour la suite) maillot, sac a dos, lunettes, dick en mode baignade !

dscf0001.jpg 

Donc je suis les gens qui avait des têtes de plagistes, je marche, je marche, ça monte, ça descend, c’est mignon tout plein, il fait beau mais pas trop chaud, il y avait des nuages.

Au bout d’un moment, j’aperçois des mats de bateaux. Je me dis deux trucs : 1 c’est bizarre des mâts de bateau sur une plage, et 2 : ça fait pas assez longtemps que je marche. J’y vais quand même et là j’arrive sur….. Un port ! Merde ! On ne peut pas se baigner et puis ça pue. En fait les « plagistes » allaient juste se posé sur l’espèce de grande étendue d’herbe juste devant. Mais bon le cadre était mignon alors j’étais content.

Je me repère sur un plan qu’il y avait et en fait j’été pas trop parti du coté le plus court. Donc me voila reparti, et là je peux vous dire que j’ai galérer. Pourquoi ? Parce que les tongs ça blesse à force de se taper des montées et des descentes, parce que je n’avais plus d’eau et parce que je suis passé par au moins 4 port différents.

dscf00081.jpg (a un momemt j’ai eu cette vue, et la bas au loin il ya ma piaule…)

Bref au bout de 3 heures de marche et à peu prés 15 bornes, les pieds éclatés je touche presque au but et là qu’est ce qu’il se passe ? Et bah il pleut ! Doucement d’abord, c’est agréable, ça sèche presque aussitôt. Puis de plus en plus fort jusqu’au moment où ce n’est plus agréable et ou je dois m’abriter sous un abri bus, en plus les tongs, quand c’est mouillé, et bah ça glisse ! Et quand t’as déjà mal aux orteils et bien cela n’arrange rien !

Une fois que ça se calme je fini pied nu, rien à foutre, je touchais au but après tout !

Et donc j’y arrive finalement sur cette plage. Ça valait le coup, c’est grand et beau en forme de croissant.

dscf0009.jpg 

Vu qu’il pleuvait toujours, je me tâte à rentrer ……. Et bah de la merde, j’ai pas fait tout ça pour rien ! Je m’en fous je me baigne !! (C’est à peu prés mot pour mot ce que je  me suis dit)

Le sable est agréable, même mouillé et l’océan ma foi c’est mieux qu’à berk, beaucoup plus chaud, super agréable avec des vagues de malades qui te ramènes dix mètres en arrière. Vraiment sympa !!

Le problème avec la pluie, c’est que tu ne peux pas rester à larver sur la plage, c’est désagréable. Donc au bout d’un moment j’ai pris peur pour mon sac vu qu’il y avait des trucs électroniques dedans, ça aime pas trop l’eau en général ces trucs la, et vu que je n’arrivais plus trop à distinguer les goutes à la surface de l’eau….. Vous voyez le délire je pense.

Donc je sors de la flotte, je vais quelque part à l’abri pour me sécher, je me rhabille et je commence à partir tranquillement. C’est à ce moment que la pluie c’est arrêtée….

dscf0013.jpg (photo sans la pluie apres la baignade, c’est pour ca les cheveux plats)

Tant pis je suis rentré, j’ai demandé a une meuf, canadienne quel bus c’était et elle ma répondu de son bel accent : « tu peux prendre le trois trois trois ou le trois huit zairo mais le trois trois trois c’est avec un ticket djô payé mais tinkiete pô de toute façon le trois trois trois  le trois huit zairo y font lô même route sauf que le trois trois trois y’en à moins d’arrêts ». Et tout ça en à peu près 7 à 8 secondes, c’était marrant, chaud à comprendre mais marrant.

Et voila du coup je suis rentré en bus (j’ai mis une demi heure), fatigué come un bagnard mais content de ma petite excursion, j’ai mangé et je me suis couché presque aussitôt.

Et le lendemain c’est le départ pour le stage, mais ceci est une autre histoire…

+++ les potos



sydney jour 1: le panard

Salut les kangoos

Bon je sais ça fait longtemps mais je n’avais pas internet donc c’est la merde d’ailleurs ceci est écrit sur mon pc et sera transféré demain via un pc du labo d’où j’ai internet… voyez que c’est la merde!!!!

Donc au menu la visite de Sydney,  je vous raconterai l’avion un autre jour, en même temps y’a pas grand-chose à dire à part que c’est long et que j’ai maté environ 7 ou 8 films et qu’il y a à manger à volonté.

Donc Sydney, et bah vous me croirez ou non mais j’ai kiffé ! 8 heures du mat’, sac a dos, appareil photo et c’est parti Dick en mode chinois.

 dscf0038.jpg

Le truc phare à visiter étant le fameux opéra de Sydney, c’est mon objectif premier. Petit hic, je n’avais pas mangé… eh bah justement des meufs m’interpellent avec des fruits tout frais, c’était cadeau pour faire de la pub pour un nouveau magasin. En plus la meuf était française ! Y’en a pas mal on dirait à Sydney, y’en avait aussi a mon backpacker. Ah oui le backpacker, un bâtiment avec des chambre de dix lits et pour ce qui est de ma chambre, tous remplis par des mecs (russes, anglais, allemands et je ne sais pas trop quoi d’autre…) le lendemain y’en a qui sont partis et remplacé par des meufs, bref tout sa pour dire que c’est sympatoche et qu’il y a du mouvement.

dscf0087.jpg

Je m’égare, j’en étais  à mes fruits frais, donc me voila muni de brugnons pour la matinée, en fait ils n’étaient pas super mûrs mais bon c’est quand même ça !

En route je passe par le « royal botanic garden ». Magnifique ! C’est immense avec plein d’espèces d’arbres tous plus exotiques les uns que les autres et des piafs bizarres, (cf photos lol, elles viendront c’est promis), il y avait même des arbres à chauves souris, un truc de dingue !

dscf0053.jpg dscf0046.jpg dscf0061.jpg dscf0071.jpg

En plus il y à de l’hombre et ça c’est appréciable je peux vous le dire. Finalement j’arrive au « Sydney opéra house » et c’est vrai que c’est énorme, mais bon de prés c’est tellement gros que ça rend pas pareil, on se rend pas compte, il vaut mieux le voir avec un peu de recul je trouve. Ah oui au fait devinez qui il y avait avec moi ? Des cars et des cars de chinois, normal ! les prix sont pas excessif, c’est cool, on ira avec ma cheu quand elle sera là (c’est dans longtemps c’est chiant).

dscf0048.jpg dscf0070.jpg

Après, en bon touriste qui se respecte, j’écoute le loonely planet (c’est comme le guide du routard mais en mieux apparemment) dont j’avais habillement prélevé les pages de Sydney pour pas dépasser les 23 kilos de ma valise. Je me rends donc au « New South Wales Art Gallery », c’est une galerie d’art avec des trucs vieux, jeunes, australiens, néozélandais, indou, bouddhiste… bref un beau merdier ! Avant d’y arriver je suis repassé par le jardin botanique royal (c’est moins cool en français hein ?), c’était le chemin le plus rapide et….. je me suis perdu, j’ai mis ¾ d’heure à sortir, un vrai labyrinthe ce potager !! Sinon la galerie d’art j’ai bien aimé, surtout les vieux trucs. Voila, rien à dire de plus le dessus.

dscf0078.jpg

Je m’aperçois qu’il est midi et demi et que j’ai faim. Ne sachant pas trop quoi et où manger, je l’ai joué au feeling et j’ai écouté mon ventre patriotique qui m’à dit en apercevant la fameuse lettre jaune, ’‘ah oui vas y un petit Macdo sa peut pas t’faire de mal ‘’.

L’après midi je suis passé par la city…. Bon bah c’est gros… voilà ! Une ville à l’américaine comme dans les films avec des buildings énormes, des gens partout et à peu prés un taxi (blanc ici) par personne.

dscf0037.jpg dscf0085.jpg dscf0084.jpg

Ensuite le loonely me disais de passer par « bondi beach », la fameuse plage à surfeurs. Ils sont fous ces chinois, moi j’ai décidé que je ferais ça demain, du coup je suis rentré, une douche, car il faisait à peu prés 30°C et hop, à la sieste de 4H30 à 7hH30 comme une grosse larve.

Après du coup la journée était morte. Donc je suis descendu acheter a manger pour me pieuter pas longtemps après, et là que vois-je ? Tous plein de gens déguisés qui se dirigent vers king kross, le quartier à la fois hyper branché et mal famé (je crois). Qu’à cela ne tienne, je mange vite fait et hop tong, short et c’est reparti, je vais voir ce qui se passe par là-bas.

Eh bah je n’ai pas été déçu !!!

Au bout d’un moment j’arrive à un carrefour où il y avait genre 1000 personnes, un truc de malade ! En fait c’été le carnaval de mardi gras avec un défilé et tout, j’apparenterais ça à notre gay pride nationale, c’est pour le mariage et la reconnaissance des homo.

Au niveau des déguisement pour les filles c’est pas super compliqué : sous vêtements sexy + robe….. et vous enlevez la robe, j’exagère a peine (les mecs y’a un cadeau pour vous cf photos lol). Même les mecs le font mais bizarrement j’aime moins, allez savoir pourquoi. Le bémol de l’affaire c’est que je suis arrivé presque à la fin donc j’ai quasiment rien pu voir de la parade. A la place j’ai vu la police qui, tantôt jouait du bâton, tantôt posait sur les photos.

4.jpg 6.jpg  5.jpg  7.jpg dscf0008.jpg

Faut pas les faire chier avec leur matraque, si tu « moove » pas quand ils te disent « moove », et bah tu t’en mange un coup ! Ils font leur métier me direz vous… Il faut dire que quasiment toute cette charmante populace de fêtard est complètement saoule ou defoncée. Un mec s’est mangé une bouteille de bière pleine g…… aussi et du coup il avait mal, très mal, il a du perdre une ou deux dents. Et là l’utilité de la police prend tout son sens !!!

Bref c’était quand même vachement sympa cette petite parade. Et la journée en générale bien remplie donc dick le chinois content. Après je me suis rentré e hop au pieu parce que le lendemain, plage…..

See you soon les kangoos, demain chronique d’un poissard, vous allez bien vous foutre de ma gueule vous verrez.

tchuss



12