from Coogee to Bondi

Posté le 21 mars 2010

Me revoilà

Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas raconté une de mes péripéties…

Donc samedi j’ai décidé d’aller à la plage, étant donné que d’une part la dernière fois il pleuvait, que d’autre part je m’emmerde profondément le weekend, et qu’enfin ma belle peau blanche à besoin de bronzer, direction Sydney et ses belles plages de sable fin.

Il faut avoir la motivation pour y aller : 1h30 de train jusqu’à la gare centrale suivi de une demi heure de bus jusqu’à la plage, par contre ce n’est pas trop cher, ça m’est revenu à une dizaine d’euros aller retour. Je suis arrivé là bas vers 11h30 (je m’étais levé un peu à la bourre par rapport à mon planning initial).

dscf0019.jpg 

Coogee beach : Déjà il faut prononcer « coudji », sinon le chauffeur de bus ne comprends pas où vous voulez aller, finalement j’ai fini par dire « I want to go on the beach !! » et là il a compris.

C’est une plage surtout destinée aux familles et adeptes du bronzage, pas de vagues énormes donc pas de surfeurs

J’arrive donc trankilou, je prends quelques photos et je me pose là où il y à de la place, ce qui n’était pas forcément facile, c’était blindé, densité proche des sardines dans leur boite.

dscf0016.jpg dscf0005.jpg

Moi personnellement ça m’était égal étant donné que faire la langouste pendant des heures n’est pas une de mes activités favorites. Donc je laisse mes affaires et hop direct à la flotte !

Au niveau qualité de baignade c’est autre chose que Moëlan sur mer en Bretagne (même si cette plage restera n°1 dans mon cœur). L’eau est super agréable on croirait être dans une grosse baignoire (en moins chaud faut pas déconner quand même mais disons que je n’ai pas eu de crampe aux doigts de pied en entrant dans l’eau et qu’on ne risque pas l’hypothermie si on ne fait pas un crawl énergique pendant toute la durée de la baignade…)

Pas d’algues, pas de cailloux et le must : quand on n’a plus pieds et qu’on regarde vers le bas, on voit ses pieds !!!!!

dscf0012.jpg 

Donc après avoir barboté pendant quelques temps je sors en je me pose pour sécher, ce qui n’a pas pris très longtemps, il devait faire à peu prés 30°C…

A ce moment forcément j’ai la dalle ! J’avais habillement repéré mon restaurant favori en arrivant, donc le choix n’a pas été très long. Un Mac quelque chose (le plus gros, pas mauvais d’ailleurs) dégusté sur le bord de mer en compagnie des mouettes (qui me l’aurait piqué direct si je ne leur avais pas fait le regard « j’ai la dalle, si tu t’approche trop prés c’est toi que je bouffe ») ça vaut tout l’or du monde. D’ailleurs parmis les mouettes il y avait le parrain de la famille je crois, c’était le plus gros et il mettait (j’emploi le masculin car on peu admettre que si c’est le chef c’est un mec…) la misère aux pauvres petites mouettes qui approchait dans l’espoir de gratter un bout de frite. Marrant comme tout.

dscf0028.jpg 

Une fois repu comme un bébé, je me suis mis en route, mon but initial n’étant pas, vous l’aurez compris, de faire le crabe, j’avais prévu de longer la côte jusqu’à Bondi beach (prononcez Bondaille…), la plage que j’avais été voir le fameux jour de galère.

Me voila parti, en chemin j’ai pris pas mal de photos, je vous en joins quelques unes, mais ça ne rends pas pareil sur les photos et en vrai, je ne vous apprends rien. C’est vraiment magnifique il y a quelques endroit avec un point de vue (sur la côte, le reste c’est l’océan, c’est toujours pareil…) vraiment impressionnant.

dscf0021.jpg dscf0018.jpg dscf0022.jpg dscf0060.jpg

Comme un con je n’ai pas de casquette ou chapeau, j’envisage d’acheter un bob Ricard mais je ne l’ai pas encore trouvé. Du coup au bout d’un moment je commence à avoir très chaud et un peu mal au crâne.

dscf0034.jpg 

Qu’à cela ne tienne, j’arrivai justement sur Bronte beach, je me pose a l’ombre un peu en regardant les surfeurs et nageurs. Cette plage est en effet déjà plus destinée au surf, avec de plus gros rouleaux mais ce n’est pas encore au niveau de Bondi parait-il.

Comme j’avais toujours trop chaud, une seule solution se présente à moi : à la baignade !

Dans celle là un peu plus de cailloux et d’algues, mais je pense que c’est dû aux remous créés par les vagues. Et en effet des vagues il y en avait des belles, quand vous avez un mur d’eau d’environ deux mètres qui vous arrive dessus ça fait des bonnes sensations, je vous le dis. Et bien sur si vous vous la prenez, elle vous ramène à peu prés 10 mètres en arrière, avec au passage le cul qui frotte sur le sable et qui vous rempli les poches de souvenirs.

dscf0044.jpg dscf0045.jpg

Il y a pas mal de courant aussi, et celui-ci n’est pas dans le bon sens, si vous voyez ce que je veux dire. Et à un moment où je galérais quelque peu pour regagner la rive (désolé je ne suis pas Ian Thorpe), c’est justement une bonne grosse vague qui m’a aidé, et hop j’étais revenu sur la rive, efficace !

dscf0052.jpg 

Après ce petit bain ça allait vachement mieux, donc comme tout a l’heure, je sèche (avec la tête à l’ombre) et je repars.

En chemin je passe devant un énorme… cimetière ! C’est peut être le cimetière le moins glauque que j’ai vu de toute ma vie, ce doit être grâce au cadre (bord de mer + soleil).

dscf0039.jpg 

Ah oui je ne vous l’avais pas dis mais je n’ai pas de crème solaire non plus… le touriste le moins équipé c’est qui ? Du coup à ce moment de l’aventure ça commence sérieusement à ma chauffer la peau… par chance je n’avais pas fais le crétin total et j’avais remis mon teeshirt pour marcher, n’étant torse nu que durant la baignade et le séchage.

Bref j’arrive finalement à Bondi Beach. En chemin j’ai également croisé pas mal de petites plages plus ou moins charmantes.

dscf0024.jpg

Plus : Tamarama Beach, toute petite plage avec sable fin, eau bleu turquoise et pas trop de monde, probablement ma prochaine destination si je veux me faire une après midi bronzage ou quand j’aurais acheté un masque et un tuba.

dscf0033.jpg

Moins : je n’ai pas retenu le nom mais c’est une petite plage avec les bords en béton, nul à souhait et pourtant pleine à craquer.

dscf0027.jpg 

Ah oui aussi dans presque chaque plage il y à une « piscine » naturelle, construite par l’homme mais c’est la marée qui la remplie. C’est pas mal, les bébés et les vieux peuvent barboter ou certain s font des longueurs, ça a l’avantage d’être l’océan sans les vagues)

dscf0007.jpg 

Donc me voilà à Bondi Beach, c’est différent de la dernière fois lol il y avait du monde ce coup ci (imaginez environ 700 mètres de plage bondés…).

dscf0083.jpg 

 J’étais complètement rincé, ce petit périple doit faire entre 7 et 10 bornes je pense, et je soupçonnais quelques jolis coups de soleil. Je cherche de l’ombre pour me poser, n’en trouve pas, et décide donc de rentrer tranquillement. Il était à peu prés 17h30, et comme j’avais deux heures de trajet, ça me paraissais raisonnable, de toutes façons je n’avais même plus envie de me baigner et plus au nord il n’y a plus de plage, je le sais je l’ai fais en claquette la dernière fois.

J’ai donc repris le bus n°380 comme la dernière fois et je suis rentré.

Deux heures après, chez moi, j’ai fais l’état des lieux de mes coups de soleil. Je ressemble à un animal hybride entre le petit cochon et le hibou : tout rose avec de grands yeux blancs (merci les lunettes de soleil). Donc pendant quelques jour ce sera douche fraiche et Biafine. Et le pire dans tout ça c’est que je suis sur que je ne vais même pas être bronzé après…

Voilà, j’espère que cela vous donne envie de venir pour les vacances lol.

Je ne sais pas trop quand je vais réécrire un truc, j’ai quelques projets genre plongée sous marine et camping à Blue Montain avec mes nouveaux amis mais je ne sais pas quand et si cela va se réaliser. Je vous tiens au courant et vous embrasse fort en attendant

Bye bye les gens,

See ya ++

PS: un petit mesqage qui était écrit dans le ciel et avec lequel je suis tout a fait d’accord

dscf0015.jpg 

4 commentaires pour « from Coogee to Bondi »

  1.  
    Lilou
    23 mars, 2010 | 8:48
     

    Lilou Lannette aime ça !!!!
    Bon sinon c’est qui tes nouveaux potes ?!
    Bibis

  2.  
    Aurel
    28 mars, 2010 | 6:27
     

    Folles tes petites histoires (plus que celles de pierre belmarre en tout cas). Bon sa a lair vraiment cool là bas alors continue de profiter et de partager. ciao l’ancien à+ pour denouvelles aventures

  3.  
    Armelle
    29 mars, 2010 | 11:57
     

    Tant que tu ne t’endors pas en plein soleil sur une plage tout va bien, tu contrôles !
    A part ça, je n’ai pas lu le message dans le ciel. C’était quoi ?
    Amuse-toi bien. Bises.

  4.  
    Aude
    2 avril, 2010 | 8:56
     

    Note à ma mère: il faut cliquer sur l’image si tu veux voir ce qui est écrit ^^ :-)

Laisser un commentaire