sydney jour 2: la poisse

Posté le 4 mars 2010

Bonjour tout le monde

Donc aujourd’hui je vais vous raconter ma deuxième et dernière  journée à Sydney.

Le matin pépère j’ai pas visité je me suis juste promené dans Sydney en allant a la gare pour savoir comment faire pour aller a Richmond, mon lieu de stage le lendemain. Donc sur ce plan là je n’ai pas grand-chose à dire à part que j’ai acheté un téléphone a carte. Voilà.

Par contre l’après midi j’avais prévu d’aller à « bondi beach » pour gouter un peu à l’océan, la folle aventure, dick le poissard…

Je commence par demander à un de mes coloc’ du backpacker quel bus je dois prendre pour y aller.

 Le mec me répond : ‘the beach is close today !’, ça commence mal !

 Je lui dis :’seriously ? why?’,

 Il me répond: ’because oejrgfhmliqzy”ezvefgldyi”qgez’. J’étais comme vous, j’ai rien compris. Et pour le chemin il à pas été beaucoup plus clair…

Vu que j’avais rien d’autre à faire de l’après midi, je me suis dis que j’y allais quand même, heureusement que j’avais ma petite idée et le loonely planet qui me disait de prendre le bus n°380.

Cependant, comme je ne savais pas trop où il s’arrêtait ce bus, je me suis judicieusement dis que j’irai a pied (notons que ma carte de Sydney n’allait pas jusqu’à cette plage…) j’estimais cependant une distance d’environ 3 à 4 bornes, c’est acceptable.

Donc me v’la partit, tong (ce détail est important pour la suite) maillot, sac a dos, lunettes, dick en mode baignade !

dscf0001.jpg 

Donc je suis les gens qui avait des têtes de plagistes, je marche, je marche, ça monte, ça descend, c’est mignon tout plein, il fait beau mais pas trop chaud, il y avait des nuages.

Au bout d’un moment, j’aperçois des mats de bateaux. Je me dis deux trucs : 1 c’est bizarre des mâts de bateau sur une plage, et 2 : ça fait pas assez longtemps que je marche. J’y vais quand même et là j’arrive sur….. Un port ! Merde ! On ne peut pas se baigner et puis ça pue. En fait les « plagistes » allaient juste se posé sur l’espèce de grande étendue d’herbe juste devant. Mais bon le cadre était mignon alors j’étais content.

Je me repère sur un plan qu’il y avait et en fait j’été pas trop parti du coté le plus court. Donc me voila reparti, et là je peux vous dire que j’ai galérer. Pourquoi ? Parce que les tongs ça blesse à force de se taper des montées et des descentes, parce que je n’avais plus d’eau et parce que je suis passé par au moins 4 port différents.

dscf00081.jpg (a un momemt j’ai eu cette vue, et la bas au loin il ya ma piaule…)

Bref au bout de 3 heures de marche et à peu prés 15 bornes, les pieds éclatés je touche presque au but et là qu’est ce qu’il se passe ? Et bah il pleut ! Doucement d’abord, c’est agréable, ça sèche presque aussitôt. Puis de plus en plus fort jusqu’au moment où ce n’est plus agréable et ou je dois m’abriter sous un abri bus, en plus les tongs, quand c’est mouillé, et bah ça glisse ! Et quand t’as déjà mal aux orteils et bien cela n’arrange rien !

Une fois que ça se calme je fini pied nu, rien à foutre, je touchais au but après tout !

Et donc j’y arrive finalement sur cette plage. Ça valait le coup, c’est grand et beau en forme de croissant.

dscf0009.jpg 

Vu qu’il pleuvait toujours, je me tâte à rentrer ……. Et bah de la merde, j’ai pas fait tout ça pour rien ! Je m’en fous je me baigne !! (C’est à peu prés mot pour mot ce que je  me suis dit)

Le sable est agréable, même mouillé et l’océan ma foi c’est mieux qu’à berk, beaucoup plus chaud, super agréable avec des vagues de malades qui te ramènes dix mètres en arrière. Vraiment sympa !!

Le problème avec la pluie, c’est que tu ne peux pas rester à larver sur la plage, c’est désagréable. Donc au bout d’un moment j’ai pris peur pour mon sac vu qu’il y avait des trucs électroniques dedans, ça aime pas trop l’eau en général ces trucs la, et vu que je n’arrivais plus trop à distinguer les goutes à la surface de l’eau….. Vous voyez le délire je pense.

Donc je sors de la flotte, je vais quelque part à l’abri pour me sécher, je me rhabille et je commence à partir tranquillement. C’est à ce moment que la pluie c’est arrêtée….

dscf0013.jpg (photo sans la pluie apres la baignade, c’est pour ca les cheveux plats)

Tant pis je suis rentré, j’ai demandé a une meuf, canadienne quel bus c’était et elle ma répondu de son bel accent : « tu peux prendre le trois trois trois ou le trois huit zairo mais le trois trois trois c’est avec un ticket djô payé mais tinkiete pô de toute façon le trois trois trois  le trois huit zairo y font lô même route sauf que le trois trois trois y’en à moins d’arrêts ». Et tout ça en à peu près 7 à 8 secondes, c’était marrant, chaud à comprendre mais marrant.

Et voila du coup je suis rentré en bus (j’ai mis une demi heure), fatigué come un bagnard mais content de ma petite excursion, j’ai mangé et je me suis couché presque aussitôt.

Et le lendemain c’est le départ pour le stage, mais ceci est une autre histoire…

+++ les potos

6 commentaires pour « sydney jour 2: la poisse »

  1.  
    LdP
    4 mars, 2010 | 18:36
     

    Great idea this blog !
    MDR pour le 3 3 3 ou 3 8 0… tout à l’air bien. Tu restes à Sydney pendant le stage ?
    C’est cool de pouvoir te lire :) Et pense à nous qui nous pelons les couilles avec nos angines et autres grippes douteuses :) See ya !

  2.  
    debo
    5 mars, 2010 | 4:31
     

    et bien dis donc aprés tout ca ya des fois où j’aimerais bien etre une petite souris car voir dick en train dessayer de déchiffrer les réponses anglaises ou canadiennes ca doit franchement etre rigolo. merci choupinou de nous faire partager tout pleins de bisous a +

  3.  
    Louizz
    5 mars, 2010 | 5:02
     

    Wé pas de chance pour la pluie… encore la déviation par le (les) port(s) ça t’as fait visiter le coin ;) Continu c’est sympa de lire tes aventures! ;)

  4.  
    LdP
    5 mars, 2010 | 19:26
     

    Pkoi ça a pas marché mon last commentaire sniffou !!!!
    Bisous Dickens et Happy to heard about the « french cuite »…

  5.  
    7 mars, 2010 | 16:24
     

    merci les amis j’essaierai de continuer ça régulièrement
    gros bisous

  6.  
    Raph
    8 mars, 2010 | 22:10
     

    Super sympa de te lire… on voyage en même temps que toi !!
    Continue comme ça :-)

Laisser un commentaire